Kanryo Higaonna 寛量 東恩納

Home / Kanryo Higaonna 寛量 東恩納

Kanryo Higaonna 寛量 東恩納

(1853-1915)

Le nom “Higaonna” est souvent prononcé “Higashionna”. Aucune de ces prononciations n’est considérée comme fausse.

Kanryo Higaonna est né le 3 mars 1853 à Nishi-shin-machi dans le district de Naha à Okinawa. Il est issu d’une famille qui possédait une usine de bois de chauffage.

Vers 1860, il débute l’étude des arts martiaux sous l’enseignement de Seisho Aragaki.

En 1877, il quitte Okinawa pour se rendre à Fuzhou, dans la province Fujian en Chine où il continue ses études des arts martiaux avec plusieurs Maîtres chinois tels que Wai Xinxian, Kojo Tatai, Ryoto et Liu Liu Ko. Selon la légende, Kanryu Higaonna passait des années à faire le ménage pour Liu Liu Ko, jusqu’au moment où il sauva sa fille de la noyade pendant une inondation. Il supplia son Maître de lui apprendre le Kung Fu comme récompense.

Vers 1885, Kanryo Higaonna retourne à Okinawa pour y reprendre l’affaire familiale. Au même moment, il commence à enseigner les arts martiaux partout à Naha. Son système, un mélange de techniques dures et souples, fut rapidement appelé “Naha-te”.

Higaonna était connu pour son puissant kata “Sanchin”. Les étudiants racontaient que le sol en bois devenait chaud par l’ancrage de ses pieds.

Il mourut en 1915.

Parmi ses élèves on compte des Maîtres tels que : Chōjun Miyagi, Kyoda Shigehatsu, Koki Shiroma et Higa Seiko.

Profil