Le Shitokai Karate Evere à la “Namur Open Cup”

Home / Articles / Le Shitokai Karate Evere à la “Namur Open Cup”
Le Shitokai Karate Evere à la “Namur Open Cup”

Samedi 24 avril 2009, la Simba Team de M. Jeannot Mulolo (www.simbateam.com) a organisé la cinquième édition de la “Namur Open Cup”. Le Shitokai Karate Evere était bien évidemment présent avec quatre de ses compétiteurs. Flamur, Ylbert et Liridon y ont fait leurs premiers pas dans le monde des championnats kumité. Basri, quant à lui, avait déjà un peu plus d’expérience, malgré le fait que sa dernière participation date d’il y a plus d’un an.

Ylber Zenelaj

Ylber a terminé son combat à égalité avec son adversaire (4-4), mais a perdu lors des prolongations. Le résultat : 5-4. Sa défense et son allonge restent à travailler mais il a montré qu’il a de bonnes jambes en plaçant deux jolis mawashis.

Liridon Zenelaj

Liridon a perdu son premier combat 3-2. Il lui manquait chaque fois quelques centimètres et il oublie encore souvent ses kiais.

Flamur Hamiti

Dans la même catégorie que nos jumeaux, Flamur a perdu 6-0 contre un des finalistes lors de son premier tour. Il a été repêché et a battu ses deux adversaires suivants 6-0 et 2-1. Lors du combat pour la troisième place, il a été battu 2-0. Bien qu’il progresse très vite, 10 mois de karaté ne suffisent pas pour gagner un championnat… Il doit encore apprendre à mieux contrôler ses coups et ne pas foncer sur son adversaire, car il prend trop de contres. Cependant, il a montré un très joli jeu de jambes lors de ses déplacements, ainsi qu’une bonne application des séries apprises lors des cours.

Basri Aydogan

Dans la catégorie « cadets », Basri a gagné son premier tour 9-2 en montrant quelques très belles séries d’attaques. Malheureusement, la fatigue a pris le dessus à partir de la fin du combat. Lors du deuxième combat, il était techniquement supérieur à son adversaire mais a perdu 10-2 à cause de son manque de condition physique. Sa vitesse et son explosion étaient minimales et il fonçait vers le contre de son adversaire à plusieurs reprises. Il faut aussi signaler que son adversaire avait un bon gyaku. Le résultat : une blessure aux côtes…

Vous pouvez regarder son premier combat ici.

Nos trois nouveaux compétiteurs ont très bien travaillé lors de leur première compétition et ils y ont pris goût. Rendez-vous donc à Andrimont, le 30 avril prochain. Quant à Basri, l’évaluation est plus difficile car il a la technique, la vitesse et l’explosion nécessaires, mais il lui manque l’endurance et la persévérance. S’il travaille cela, il pourra faire de très belles choses… {rt}